RECRUTEMENT

réseau social
réseau social
réseau social

Tél : 02.40.11.33.60

Mail : contact@atys-concept.com

réseau social réseau social réseau social

CONSULTEZ NOS ADRESSES

fleches adresse
  • SIÈGE SOCIAL

    18 bis allée des Petits Brivins
    44500 La Baule-Escoublac

  • Agence Sud-Ouest

    Central Parc B
    56 boulevard de l'Embouchure
    31200 Toulouse

  • Tél : 02.40.11.33.60

    Mail : contact@atys-concept.com






      SOLUTIONS

      SERVICES

      Blog de la performance
      /
      Articles Performance Industrielle

      Standardisation et modélisation dans l’Industrie 4.0

      TwitterLinkedInEmail

      PARTAGER

      Standardisation et modélisation, définition.

      Quand il s’agit de produit, on peut se référer à la définition du Larousse : standardiser c’est ramener un produit, une production à une norme, à un modèle unique ou à un petit nombre de modèles aux caractéristiques définies. On comprend aisément cette notion lorsque l’on parle d’un produit, tous les produits fabriqués ayant alors les mêmes caractéristiques.

      Lorsque l’on parle de fonctions dans un logiciel, voir dans un ensemble de Systèmes d’Information, le concept est plus difficile à appréhender. Un logiciel permet la réalisation de tâches opérationnelles, tâches qui peuvent faire l’objet d’une standardisation au même titre qu’une gamme opératoire en production.

      Finalement, il est question de modélisation des processus métier. Mais quel en est l’intérêt dans une démarche de digitalisation ?

      Référentiel et modélisation des échanges de données

      L’Industrie 4.0 s’appuie sur l’utilisation d’outils digitaux pour gagner en efficacité et organiser les échanges de données entre les services afin de décloisonner l’entreprise. Les différents services doivent se mettre d’accord autour d’un langage et d’une description commune pour les éléments qui vont être partagés. Cela se fait en général assez naturellement, mais il faut aller plus loin en et mettant en place des règles de structuration et de nommage commun, documentées dans un référentiel, qui doit être maintenu à jour. A partir de ce référentiel, chaque service décline ses modèles de travail et d’exploitation. Chaque métier s’approprie ces règles pour l’appliquer à son activité et ses contraintes en y ajoutant des éléments qui lui sont propres (enrichissement du référentiel). On rentre ainsi dans une démarche de standardisation. La mise en place d’un référentiel commun structure les échanges entre les différents Systèmes d’Information métiers au travers de modèles d’échanges de données.

      Par ailleurs, au sein d’un même service, avoir des modèles facilite le déploiement et la maintenance des applications dans les logiciels métiers. La modélisation permet la capitalisation et la transmission des savoirs : plus de pertes lors du départ d’un collaborateur, facilitation de l’intégration d’un nouvel arrivant, encadrement de la sous-traitance soumise aux règles d’application des modèles. La modélisation assure donc l’homogénéité des réalisations dans la durée.

      image du chapitre

      A retenir.

      La mise en place de modèles structure l’interconnexion des logiciels métiers et permet une meilleure maîtrise de la production et de la maintenance des applications. Cependant, la standardisation est d’autant plus profitable que les logiciels intègrent des fonctionnalités dédiées au déploiement des modèles et de leurs mises à jour, comme la gestion d’instanciation de modèle (l’instanciation permet la répétition rapide d’un modèle et surtout l’application systématique d’une modification du modèle aux instanciations déjà réalisées).

      Pour chacune de nos solutions, nous vous accompagnons dans vos réflexions de mise en œuvre de votre standardisation, création et déploiement de modèles.

      Découvrez nos solutions en :