SERVICES POUR BIEN DEPLOYER SES LOGICIELS

POURQUOI CHOISIR ATYS ?

POURQUOI CHOISIR NOS SOLUTIONS ?

POURQUOI CHOISIR ATYS ?

Tél : 02.40.11.33.60

Mail : contact@atys-concept.com

réseau social réseau social

CONSULTEZ NOS ADRESSES

fleches adresse
  • Siège social

    Parc d’activités de Buch
    40 impasse des deux Crastes
    33260 La Test de Buch

  • Agence Nord-Ouest

    18 bis 20 allée des
    Petits Brivins
    44505 La Baule cedex

  • Agence Sud-Ouest

    1 rond-point de Flotis
    Bâtiment 4
    31240 Saint Jean

  • Tél : 02.40.11.33.60

    Mail : contact@atys-concept.com






    Vos besoins

    Blog de la performance
    /
    Articles Cybersécurité et Réseaux

    Articles Performance Industrielle

    CONVERGENCE IT / OT : UNE GRANDE HISTOIRE QUI S’ECRIT

    TwitterLinkedInEmail

    PARTAGER

    POURQUOI PARLER DE CONVERGENCE IT OT ?

    Le terme IT (Information Technology) est utilisé depuis très longtemps, le terme OT (Operational Technology) est peut-être moins connu. Ces deux mondes sont depuis quelques années de moins en moins isolés. Avec l’avènement de l’internet industriel, le besoin de collecte et d’analyse de données, les grands chantiers de l’industrie du futur (industrie 4.0) et la digitalisation des usines, la convergence de l’IT et de l’OT devient une réalité qui peut paraître à certains comme une « contrainte peu utile » mais elle est finalement logique et devrait devenir bientôt une évidence.

    Mais alors pourquoi cela semble si compliqué lorsque ce sujet est abordé avec chacune des deux parties ? Et quels peuvent être les bénéfices engendrés par ce rapprochement ?

    DÉFINITION DES IT ET OT.

    L’IT (Information Technology) est la technologie de l’information et s’occupe des SIE Systèmes d’Information d’Entreprise (à ne pas confondre avec le Système d’Information des Energies !) tandis que l’OT (Operational Technology) est la technologie d’exploitation et a en charge les SII Systèmes d’Information Industriels.

    Les équipes IT sont traditionnellement concentrées sur la partie gestion « Entreprise » de l’usine, elles interviennent sur l’ensemble des technologies de l’information et de communication (réseau, matériel, logiciel, téléphonie) nécessaires au pilotage commercial, administratif et financier de l’entreprise. On résume souvent de façon simpliste que l’IT s’occupe du réseau bureautique.

    Il n’est pas encore courant de parler d’équipe OT, on parle souvent des automaticiens, des équipes en charge de l’informatique industrielle, voire de la maintenance industrielle. L’OT regroupe les technologies, les réseaux, les matériels et les logiciels qui permettent le bon fonctionnement de l’outil de production, son pilotage opérationnel.

    POURQUOI UNE CONVERGENCE ?

    Le besoin de compétitivité (plus de réactivité et plus de souplesse pour répondre aux demandes des clients) pousse au développement de nouveaux usages qui s’appuient sur l’exploitation de nouvelles technologies basées sur la collecte et l’analyse de données de natures variées. En effet, l’émergence de l’internet industriel et des objets connectés offre des opportunités pour la collecte des données tandis que le développement de logiciels toujours plus faciles à utiliser pour traiter des gros volumes de data exacerbe l’appétence pour l’analytics.

    On peut désormais croiser des données temps réel, faire des analyses de façon dynamique, mêler des données techniques remontées du terrain (consommation électrique, temps de marche, température de consigne, quantité fabriquée,…) et des données issues des systèmes de gestion (commande client, Ordre de Fabrication, cout en euros du kilowatt heure,…).

    Par conséquent, en plus de sa mission d’assurer le bon fonctionnement de l’outil de production et de piloter l’activité de fabrication, l’OT doit désormais comme l’IT collecter des données pour les distribuer au reste de l’entreprise. Les réseaux doivent donc s’ouvrir et les systèmes d’informations s’interconnecter. L’OT et l’IT doivent converger, à minima se comprendre, apprendre l’un de l’autre, intégrer les contraintes de chacun parce qu’elles sont désormais interdépendantes. L’adoption de technologies IT par les équipements industriels crée de facto la convergence entre IT et OT.

    QUELLES CONTRAINTES DANS LE RAPPROCHEMENT IT OT ?

    Pendant de nombreuses années, les réseaux industriel et bureautique sont demeurés, et c’est encore souvent le cas, isolés l’un de l’autre. Les informaticiens de gestion et les automaticiens ne suivaient pas les mêmes formations, les technologies employées étaient différentes parce que les habitudes et les besoins étaient différents. Aujourd’hui encore, les méthodologies de l’IT et de l’OT sont différentes parce que leurs préoccupations sont différentes : l’OT recherche une sûreté de fonctionnement (éviter la perte de cadence, l’arrêt de production) et la sécurité des biens et des personnes pendant que l’IT recherche la centralisation des données et l’intégrité des systèmes et des données (cyber-sécurité, backup et restauration de données, reprise de fonctionnement).

    Les habitudes de travail proviennent beaucoup des technologies mises à disposition. Dans le monde de l’automatisme, les équipements sont pérennes de très nombreuses années avec la possibilité de les maintenir sans évolution fonctionnelle. Ainsi il était commun de pouvoir remplacer à l’identique une CPU d’un automate vieux de 10 ans. A l’inverse, le monde de l’informatique n’a cessé d’accélérer les obsolescences. Il est devenu impossible d’approvisionner un système d’exploitation comme Windows XP, alors même qu’il est impossible de garantir de faire fonctionner sous Windows 10 des logiciels conçus pour tourner sur Windows XP.

    On voit que l’OT a construit en partie ses méthodes sur une culture de la pérennité des technologies et des pièces détachées tandis que l’IT a une forte propension à faire évoluer très régulièrement ses systèmes. Toute la problématique est que l’OT intègre de plus en plus de technologie informatique, en la gérant souvent comme celles dédiées à l’OT. La cybersécurité cristallise cette opposition avec son impérieux besoin de maintenir à jour les systèmes d’exploitation et les logiciels qui y sont installés, alors qu‘au sein des équipes OT, on connait les risques de faire évoluer un élément d’un ensemble « multi-technologique » complexe qui fonctionne déjà.

    ⇒ Dès lors que les réseaux se connectent et que les applications logicielles créent le pont entre les deux mondes, IT et OT doivent adapter leurs modes de travail, monter en compétences transverse IT/OT, intégrer de nouveaux objectifs et besoins communs et contraintes communes.

    COMMENT OPÉRER CETTE CONVERGENCE ET POUR QUELS BÉNÉFICES ?